Agrandir le texte.Contraste élevé.Contraste inversé.
RechercheRaccourcis.
Facebook.Fils RSS.

Conseil des ministres sur la francophonie canadienne

Créé en 1994, le Conseil des ministres sur la francophonie canadienne (CMFC)1 a pour mandat de contribuer à instaurer entre les gouvernements des provinces et des territoires un dialogue propice au développement d’initiatives qui renforcent la francophonie canadienne et améliorent le statut du français. Le CMFC contribue également à une meilleure synergie entre les actions des gouvernements provinciaux et territoriaux et celles du gouvernement fédéral qui en assume la coprésidence.

Pour la réalisation de son mandat, le CMFC est appuyé par un groupe de hauts fonctionnaires mandatés par chacun des gouvernements et regroupés sous l’égide du Réseau intergouvernemental de la francophonie canadienne (RIFC). Le Québec y joue un rôle actif.

Définition inclusive de la francophonie canadienne

Lors de sa rencontre annuelle de juin 2019, le CMFC a adopté une définition commune de la francophonie canadienne. Voici cette définition, pour référence :

La francophonie canadienne est une entité ouverte, dynamique et diversifiée. Elle :

  • est composée d’un ensemble de personnes qui ont le français et les cultures francophones en commun, que ce soit par choix, par usage ou par héritage;
  • est enracinée dans les origines et l’identité du Canada;
  • est formée d’institutions, d’associations et de regroupements qui ont pour mission de la faire vivre au jour le jour et de contribuer à la promotion de la langue française;
  • s’inscrit dans le tissu social, économique et culturel du Canada;
  • a une portée inclusive, et toute personne peut en faire partie, même si le français n’est pas sa première langue;
  • contribue pleinement à l’essor et à l’enrichissement de la société canadienne;
  • embrasse l’ensemble du territoire canadien.

Pour en apprendre davantage sur le CMFC et ses différentes activités et réalisations, visitez le site www.cmfc-mccf.ca.


1. Au moment de sa création, l’organisme s’appelle Conférence ministérielle sur les affaires francophones. En 2005, il devient Conférence ministérielle sur la francophonie canadienne et, en 2021, il change de nom pour devenir Conseil des ministres sur la francophonie canadienne.